Selon le niveau d'accessibilité de l'activité (facile, intermédiaire, expert), un niveau sportif minimum est demandé. Pour les activités en altitude, exercer une activité sportive régulière est souhaitable pour prévenir du mal d'altitude. Pour éviter tout risque, nous vous demanderons de remplir un questionnaire de santé et, selon les réponses, un certificat médiale  vous déclarant apte à la pratique d’activités sportives en altitude pourra vous être demandé.    

En plus de ce questionnaire, nous vous demandons de remplir un formulaire permettant de collecter les informations élémentaires concernant la santé (groupe sanguin, allergies, traitements ...).

Le mal des montagnes est un véritable fléau qui peut vous gâcher un séjour s’il n’est pas maîtrisé et anticipé. Avant votre départ, faites un détour par la pharmacie et dotez-vous de médicaments qui pourront facilement venir à bout des éventuels symptômes relatifs à ce syndrome.

Pour nos séjours avec un passage en altitude, notre questionnaire nous permettra de connaitre vos aptitudes et possibles antécédents médicaux. Ces séjours sont fortement contre-indiqués pour les personnes souffrant:

 

  • d’insuffisance vasculaire
  • d’insuffisance respiratoire chronique
  • d’épilepsie
  • de maladies nécessitant des injections répétées (par exemple diabète insulino–dépendant)
  • de maladies cardiaques non stabilisées
  • de certaines maladies sanguines

Il est également contre-indiqué pour les personnes ayant subi une intervention neurochirurgicale, ou pour les personnes ayant souffert, lors d’un précédent séjour en altitude, d’un œdème cérébral ou pulmonaire.